Initialement, les premières utilisations des fonds d’incrustation étaient pour le cinéma.

Qui ne se souvient pas d’un vieux film où les acteurs sont au volant d’une voiture et le décor défile derrière sur un fond?

En effet, l’avantage de cette technique est de permettre de faire tourner les acteurs en plateau, puis d’incruster l’arrière-plan de son choix par la suite.

Depuis, son utilisation a beaucoup évolué et s’est vraiment démocratisé : à la télévision (météo, journaux télévisés…), au cinéma donc, mais également en photographie (packshot de produits, photobooth…).

 

Initialement, 2 couleurs étaient utilisées pour ces fonds d’incrustations : le bleu et le vert. A part dans certain cas particulier, nous utilisons essentiellement la couleur verte de nos jours.

 

Alors, les plus curieux se demanderont pourquoi avoir choisi particulièrement cette couleur ?

Il y a 2 raisons principales à cela :

 – la 1ere est assez logique : c’est une couleur opposée à la couleur de la peau, ainsi, il n’y a pas de risque que l’image d’incrustation s’affiche sur la ou les personne(s) présente(s) à l’image. A noter qu’il ne doit y avoir aucune couleur verte dans la tenue des personnages, car sinon, l’image d’arrière-plan recouvrirai ces parties, voir ferait disparaitre l’acteur dans le décor, ce qui donnera un effet peu souhaitable !

 – Particulièrement depuis l’avènement du numérique, les capteurs des caméras vidéos ou appareils photos ont une sensibilité accrue pour la couleur verte. Cela signifie que cette couleur est facilement détectée par les capteurs et la zone d’incrustation sera ainsi bien déterminée. Le résultat n’en sera que plus fin et précis, notamment sur le contour des personnes incrustées.

 

Enfin, il est intéressant de remarquer que pour toutes les scènes tournées avec un fond en extérieur, c’est la couleur verte qui sera privilégiée. En effet, un fond bleu pourrait se confondre avec le ciel et ainsi tronquer l’image d’incrustation souhaitée ! Il y a toujours une exception qui confirme la régle, si la tenue choisie pour le personnage à l’écran contient du vert, alors il pourra être choisi le fond bleu tout en faisant particulièrement attention à ne pas se faire chevaucher le fond et le ciel !

 

Si l’utilisation de fond vert est très courante et ancienne dans le cinéma et la télévision, cela est cependant beaucoup plus récent dans le monde de la photo. En effet, avant le numérique, ce processus n’avait pas lieu d’être dans le cadre du développement d’une pellicule.

Par contre, depuis l’apparition des appareils photos numériques, cette technique est devenue particulièrement utilisée, car  grâce à des ordinateurs et logiciels de plus en plus performants, cette technique est devenue très abordable pour tous les photographes.

L’exemple le plus répandue est le packshot de produit. En effet, il suffit de photographier un quelconque objet sur fond vert pour pouvoir ainsi le placer sur l’arrière-plan de son choix, ce qui est très courant pour les publicitaires, les catalogues, et autres supports commerciaux !

 

En somme, l’incrustation de l’arrière-plan sur un fond vert est devenu très courant : des effets spéciaux de films jusqu’aux publicités, son utilisation permet de « truquer » les images avec une grande qualité et facilité !

 

Et vous, sur quel fond souhaiteriez-vous être incrusté ?

Please follow and like us:
Pin Share
Facebook
Instagram